Permis d’habiter et certificat de conformité au Maroc

Si vous avez opté pour un programme neuf ou l’achat d’un terrain au Maroc pour y faire construire un bien immobilier, vous devez obtenir soit un permis d’habiter s’il s’agit d’un immeuble à usage d’habitation, soit un certificat de conformité pour les autres constructions (notamment lorsque vous désirez exploiter l’immeuble à titre commercial). Ces documents sont essentiels pour pouvoir pleinement jouir de la propriété de son bien immobilier et y résider ou l’exploiter selon la nature de ce dernier.

Comment obtenir un permis d’habiter ou un certificat de conformité au Maroc ?

Si vous avez opté pour un programme neuf ou une vente en état futur d’achèvement (VEFA), ce sont généralement les promoteurs qui s’occupent de l’obtention du permis d’habiter. Depuis juillet 2019, ce document n’est plus nécessaire pour pouvoir raccorder son bien au réseau électrique afin de ne pas pénaliser les propriétaires face aux délais auxquels font face certains promoteurs pour obtenir ce document administratif.

Si vous faites construire votre propre villa sur un terrain dont vous êtes propriétaire au Maroc, vous ne pourrez pas habiter cette dernière sans l’obtention de ce fameux permis. Généralement, les délais d’instruction d’une telle demande sont d’un mois. D’ailleurs, si ce permis d’habiter (ou certificat de conformité) n’est pas délivré dans le mois qui suit la déclaration d’achèvement de la construction, le demandeur est en droit de demander à l’autorité locale d’exercer son droit de substitution conformément aux dispositions de l’article 49 du dahir portant loi n° 1.76. 583 du 5 chaoual 1396 (30 septembre 1976) relatif à l’organisation communale.

Pour obtenir un permis d’habiter ou un certificat de conformité, le demandeur doit adresser une demande soit au Président du Conseil Communal, soit au Président du Conseil de l’Arrondissement contenant la déclaration d’achèvement de la construction ainsi que le certificat de fin de travaux émis par l’architecte le cas échéant. Certaines autorités locales demandent également l’autorisation de construire et le procès-verbal de réception.

A réception de cette demande, l’autorité locale a un mois pour enclencher une procédure de vérification afin de constater l’achèvement des travaux, le respect des plans, le raccordement aux différents réseaux dans le respect des normes en vigueur, etc.  La commission en charge de ces opérations de contrôle va ensuite dresser un procès-verbal sur lequel s’appuiera le Président du Conseil Communal (ou le Président du Conseil de l’Arrondissement) pour délivrer ou non le permis d’habiter (ou le certificat de conformité). En cas de refus, celui-ci doit être motivé.

La délivrance de ce permis d’habiter au Maroc est également conditionnée au paiement d’une taxe appelée contribution sociale de solidarité sur les livraisons à soi-même de construction d’habitation personnelle.

Récapitulatif de la procédure d’obtention d’un permis d’habiter ou d’un certificat de conformité

  • Réception de la construction et déclaration de fin de travaux.
  • Envoi de la demande de permis d’habiter ou du certificat de conformité au Président du Conseil Communal.
  • Enquête de vérification de la conformité de la construction aux plans et du respect des normes en vigueur.
  • Décision du Président du Conseil Communal.
2020-06-19T12:29:13+00:00